La culture et la promotion des droits culturels au cœur de l’action dynamisée par le CIRASTI

 

Signataire de la charte culture éducation populaire et d’une convention d’objectifs avec le Ministère de la culture, le CIRASTI confirme l’accès et le partage de la culture dans sa conception la plus large comme droit fondamental de tout citoyen.

Inscrivant son action dans le développement d’activités scientifiques et pédagogiques qui s’adressent en priorité aux jeunes et sur les dynamiques permises par les Exposciences, le CIRASTI affirme :

  • que la nécessité d’accéder aux pratiques scientifiques et techniques pour tous est d’ordre social, culturel citoyen et politique ;
  • que la culture scientifique et technique doit être considérée comme partie intégrante de la culture et ne saurait être abordée isolement des autres expressions culturelles et œuvres de création ;
  • qu’une démarche de mise en culture de la science dans une perspective citoyenne donne toute son actualité à la rencontre et à la confrontation entre des démarches d’expérimentation et d’apprentissage à la fois scientifique et culturelle au sens large, ces deux domaines interrogent le rapport au monde de chacun.

 Le CIRASTI, lors des premières Assises des Exposciences réunies à Clermont-Ferrand en avril 2013, a engagé une réflexion visant à une relance de la dynamique Exposciences en travaillant le contenu des initiatives de mise en culture de la science et des démarches dans lesquelles elles s’inscrivent. Ce travail a été réalisé avec la conviction qu’affirmer la dimension culturelle de la science équivaut à défendre sa portée critique et émancipatrice. Les grandes lignes de la synthèse des Assises sont les suivantes :

  • Développer des pratiques scientifiques pour comprendre le monde et participer à sa transformation

L’éducation populaire comme projet et démarche vise à permettre à chacun de se situer dans le monde en développant la puissance d’agir.

=> Actions du CIRASTI:

Les associations et fédération membres du CIRASTI affirment une ambition commune : Permettre aux jeunes impliqués dans les projets Exposciences non seulement d’acquérir des connaissances scientifiques, des savoirs faire et des savoir être mais aussi de se former comme individu et citoyen dans un contexte de société où la relation science, culture, technique, citoyenneté est en tension.

  • Mettre la science en culture dans une perspective citoyenne

Pour que la science fasse aujourd’hui « culture » dans notre société, il faut qu’elle soit partagée, nourrie et transmise et qu’elle nous aide « à nous situer » par rapport à l’univers et aux autres hommes, au passé et à l’avenir.

La culture scientifique et technique revisitée par l’obligation démocratique implique de favoriser les sciences participatives mais également d’encourager le fait que des non-scientifiques puissent transgresser leur statut de profane en étant dans la production de savoir et non plus dans la seule réception du savoir.

=> Les actions du CIRASTI :

Au travers des projets conduits avec les jeunes dans les Exposciences, il s’agit de permettre la découverte des sciences par des pratiques concrètes, des rencontres, des échanges. Cette démarche vise à susciter la curiosité à donner envie de comprendre à aiguiser un regard critique sur le monde dans une perspective citoyenne.

  • Promouvoir une conception large de la culture affirmant la référence centrale aux droits culturels

Permettre à chacun de comprendre le monde dans lequel il se situe, d’être acteur, citoyen éclairé et actif, fait référence à la culture tel que peut la décliner la déclaration de l’UNESCO sur la diversité culturelle et à l’exercice de droits culturels.

Réinscrire la science et la technique dans le champ de la culture implique de travailler à un dépassement des frontières en s’enrichissant des regards d’acteurs inscrits dans des processus de création situés dans des champs différents.

=> Les actions du CIRASTI :

Les projets conduits avec les jeunes dans le réseau du CIRASTI prennent appui sur des démarches expérimentales centrées sur les processus et non sur le résultat et c’est aussi sur ce terrain des processus de création à l’œuvre que la rencontre peut le mieux se faire avec d’autres acteurs du champ culturel et en particulier avec les artistes.

Le croisement entre démarches scientifiques et démarches artistiques vise, dans le respect de la spécificité des approches et de leurs exigences propres à élargir le regard de chacun, à favoriser la confrontation des représentations et à inventer de nouveaux imaginaires partagés.

  • L’Exposciences : une démarche participant au travail d’émancipation de la culture

Suite aux Assises de Clermont-Ferrand d’avril 2013, le CIRASTI confirme son attachement à relancer et approfondir la dynamique culturelle des Exposciences. Il entend partager les projets des jeunes et interroger le contenu des démarches mises en œuvre, mutualiser les expériences.

=>  Trois actions ont pour cela été lancées :

  1. Associer à la démarche scientifique une approche philosophique artistique afin de permettre un exercice de pensée impliquant l’intelligence et le sensible. La confirmation de « Regards croisés  » comme constitutifs de l’identité même de l’Exposciences comme  projet culturel appelle à:
  • impliquer au sein des collectifs Exposciences des acteurs d’autres domaines que celui du champ des sciences et des techniques et notamment des artistes ;
  • à approfondir la coopération entre animateurs scientifiques, scientifiques, artistes et philosophes très en amont de la manifestation Exposciences, dans la co-construction exigeante qu’implique une perspective citoyenne ;
  • travailler la manière dont les projets et les temps artistiques proposés sont au cœur même de l’Exposciences.
  1. Le projet Exposciences numérique entend permettre :
  • un partage des projets de loisirs scientifiques conduits par les jeunes;
  • le renouvellement des formes d’échanges autour des projets des jeunes;
  • une mutualisation des démarches pédagogiques mises en œuvre;
  • un retour sur les démarches conduites favorisant leur développement qualitatif,
  • l’intégration et la valorisation des expérimentations axées sur le numérique portées par les membres du CIRASTI ;
  • un enrichissement qualitatif des Exposciences et leur mise en valeur en donnant envie à de nouveaux participants de s’impliquer dans l’aventure.
  1. L’organisation d’une Exposciences nationale en 2016 entend contribuer à:
  • assurer une reconnaissance, une notoriété et une lisibilité aux Exposciences et plus généralement aux pratiques actives d’éducation populaire aux sciences et par les sciences ;
  • la relance des collectifs régionaux en particulier dans les régions non couvertes;
  • faire vivre l’interculturel et les échanges de projets scientifiques au-delà des frontières.

Pour plus d’informations: cirasti@cirasti.org

 Publié par à 22 h 12 min